Accueil du site > l’actualité > Création participative d’instruments inédits
Réduire Agrandir Changer les couleurs Imprimer

Création participative d’instruments inédits

Journées des Métiers d’Art

mercredi 2 mai 2018, par ClaireC

L’excellence des métiers d’art

Les 7 et 8 avril, Michel et Marie Bérodot ont ouvert leur atelier à l’occasion des journées européennes des métiers d’art et répondu très volontiers à toutes les questions, notamment sur les instruments à cordes dont ils ont réalisé les corps en grès, le reste étant l’œuvre de deux autres membres de l’association Casa d’art : la luthière Sylvie Sauret, à qui l’on doit les tables et les manches, et le chantourneur Gilles Chambreuil qui s’est chargé des ouïes. Travail de poterie remarquable réalisé à la plaque pour les violons et le violoncelle, au tour pour deux caisses faisant penser à des mandolines. Question instruments, ils n’en sont pas à leur coup d’essai et ils exposent aussi un djembé dont le corps en grès a reçu une peau installée par un percussionniste burkinabé. Sylvie Sauret est loin d’être une inconnue également et ses violons et violoncelles réalisés avec des boîtes en métal avaient fait l’admiration des festivaliers, à la boutique du Festival, à La Chaise-Dieu.

La visite de l’atelier a permis à Michel Bérodot de commenter ses travaux, à commencer par les coloris recherchés, obtenus avec cinq éléments, en moyenne, pour la poudre d’émail, à peser au milligramme près. Que de temps gagné depuis que la balance électronique a mis au rebut les onces, gros, deniers et grains utilisés sur le trébuchet ! Des retours en arrière ont donné l’historique de la poterie, de la terre au kaolin blanc en passant par le grès, la vitrification, les oxydes minéraux auxquels sont ajoutés les oxydes métalliques à hauteur de 1 à 6 %, les températures de cuisson, la paraffine qui empêche les socles de coller aux plaques du four... Une véritable leçon de choses, telle qu’en proposaient les maîtres d’école, un moment de savoir et de savoir-faire dispensé à des élèves consentants, un des grands intérêts des JEMA qui montrent que l’artisan est aussi un artiste.


Articles de cette rubrique
Rechercher
S'authentifier
Identifiants personnels


Ecrire à l'auteur
Envoyer un message

Lire les commentaires ...

Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | crédits