Accueil > Métiers d’Art > Les couleurs
Réduire Agrandir Changer les couleurs Imprimer

Les couleurs

jeudi 12 novembre 2009, par Laurent Montagne - TangoDesign

La couleur est une notion très présente dans les métiers d’art. La couleurs des objets réalisés par les artisans d’art peut provenir de pigments déposés à la surface des matériaux (peintures…) ou mélangés à la matière (teintures…). Elle peut aussi provenir des matériaux (bois, métaux…) et même des procédés techniques utilisés pour les travailler (brasure…).

Bref l’univers de la couleur est presque sans limite. Mais au fait, qu’est-ce que la couleur ?

L’origine de la couleur

À l’origine de la couleur, se trouve la lumière qui est une forme d’énergie émise par des sources naturelles comme le soleil, un feu de bois… ou des sources artificielles comme une ampoule, un tube fluorescent, un laser. Ces sources émettent de l’énergie sous la forme d’un rayonnement électromagnétique (c’est-à-dire une ensemble d’ondes électromagnétiques de différentes fréquences). Nos yeux sont capables de percevoir une partie de ces ondes électromagnétiques que nous appelons la lumière. Mais attention, la lumière n’a pas de couleur !

La formation de la couleur

La couleur provient de la manière dont nos yeux perçoivent la lumière.
C’est ce qui explique que deux personnes peuvent voir une lumière de manière différente. Cette différence de perception peut être légère comme quand une personne voit un vert un peu bleu alors qu’une seconde perçoit plutôt du bleu un peu vert. Mais la perception peut être très différente comme quand un daltonien perçoit du vert, là où les non daltoniens voient du rouge !
Si la source lumineuse émet toutes les ondes que nos yeux peuvent percevoir (les scientifiques parlent du spectre visible), nous percevons la lumière comme blanche. S’il manque une partie des ondes, nous verrons une lumière colorée, dont la teinte dépendra des fréquences des ondes contenues dans ce rayonnement lumineux.
Le spectre visible par l’homme contient des ondes que nous percevons en rouge à des ondes que nous percevons en violet. Entre les deux, il y a toutes les teintes des couleurs que nous percevons : l’orange, le jaune, le vert et le bleu. Si l’œil ne reçoit aucune lumière, nous sommes dans le noir !
Spectre visible
Quand nous ne voyons rien, cela ne veut pas dire pour autant qu’il n’y a pas de rayonnement électromagnétique. Il peut, par exemple, y avoir un rayonnement ultraviolet (c’est-à-dire qui contient des ondes d’une fréquence plus grande que celles que nous percevons comme une lumière violette) ou un rayonnement infrarouge (c’est-à-dire qui contient des ondes d’une fréquence plus petite que celles que nous percevons comme une lumière rouge).

La formation de la couleur

Lorsque nous voyons une lumière colorée, c’est soit parce que la source lumineuse n’émet pas toutes les ondes de notre spectre visible (comme un feu de bois par exemple), soit parce qu’avant d’arriver à notre œil, une partie de ces ondes a été enlevée (par exemple avec un filtre comme des lunettes de soleil qui nous font voir le paysage un peu vert ou un peu jaune). C’est aussi comme cela que se crée la couleur d’un objet : elle dépend de la lumière qu’il nous renvoie. Un objet que nous voyons noir ne nous renvoie pas ou très peu de lumière (c’est pour cela qu’il devient vite chaud, puisque la lumière c’est avant tout de l’énergie !), un objet que nous voyons vert nous renvoie essentiellement des ondes dont la fréquence correspond au vert pour nous.

La perception des couleurs

Nos yeux reçoivent la lumière grâce à des récepteurs et les scientifiques ont découvert que ceux qui nous permettent de percevoir la couleur sont de trois sortes :
- une pour percevoir le rouge,
- une pour percevoir le vert,
- une pour percevoir le bleu.

Lorsque nous regardons une source de lumière, l’œil reçoit plus ou moins de chacune de ces trois composantes (rouge, vert et bleu) ce qui lui permet, selon la quantité de chacune, de percevoir toutes les couleurs du spectre visible.

Les couleurs primaires

Les couleurs primaires sont les couleurs à partir desquelles ont peut recréer toutes les autres couleurs (ce sont donc aussi les couleurs que l’on ne peut pas obtenir par un mélange d’autres couleurs !).
L’œil percevant la couleur d’une lumière à partir de ses composantes rouge, verte et bleue, on peut créer une lumière de la couleur que l’on veut en mélangeant une lumière rouge, une lumière bleue et une lumière verte. C’est ce que l’on appelle la synthèse additive.
Synthèse additive
En synthèse additive, les couleurs primaires sont donc le rouge, le vert et le bleu. Si il y a autant de lumière rouge que de lumière verte que de lumière bleue, le mélange donne une lumière blanche. S’il n’y a ni lumière rouge, ni lumière verte, ni lumière bleue : on est dans le noir ! Entre ces deux extrêmes, on peut créer des mélanges de la couleur que l’on veut : rouge, orange, jaune, vert, bleu, violet.

Mais nous avons vu qu’il existe un autre moyen de créer de la couleur : en absorbant une partie de la lumière : c’est ce que l’on appelle la synthèse soustractive.

En synthèse soustractive, les couleurs primaires sont le cyan (un bleu clair et vif), le magenta (une couleur proche du rose) et le jaune. Si on les mélange toutes on obtient du noir, si on en met aucune la lumière reste intacte donc blanche (si la source émet une lumière blanche évidemment !).

La fabrication de la couleur

Pour créer de la couleur, l’homme se sert de ces deux principes de formation de la couleur :
- La synthèse additive en fabriquant des objet (comme un écran de téléviseur ou d’ordinateur) constitué d’émetteurs de lumière rouge, verte et bleue qui en mélangeant leurs lumières créent la bonne couleur ;
- La synthèse soustractive en fabriquant des substances (comme les encres ou les peintures) qui absorbent une partie de la lumière qu’elles reçoivent pour nous renvoyer la bonne quantité de lumière rouge, verte et bleue.

Le cercle chromatique

Le cercle chromatique est une représentation circulaire des couleurs. Elles se succèdent comme dans l’arc-en-ciel. Le cercle est formé en rejoignant le rouge et le violet en y intercalant le magenta.

> Pour aller plus loin
Spectre électromagnétique
La couleur


Articles de cette rubrique
Rechercher
S'authentifier
Ecrire à l'auteur
Envoyer un message

Lire les commentaires ...

Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | crédits